De la première colonie à la conquête

Première et deuxième photos : Richard Lebel, troisième photo : André Dumont
Première et deuxième photos : Richard Lebel, troisième photo : André Dumont

Au son de musiques traditionnelles du Détroit, on recrée une journée typique sur la place du marché d’une colonie de la Nouvelle-France. Depuis 1701, la Grande Paix règne avec les puissants Iroquois et une poignée de Montréalistes et de Français s’est établie au Détroit. Pendant trois générations, on y grandit au son des berceuses et des danses de la mère patrie. La fête s’installe au village et fait place aux cotillons, aux farandoles et à la jonglerie. La Nouvelle-France s’étend de plus en plus vers l’Ouest grâce aux explorations de La Vérendrye.

Mais à partir de 1755, des Acadiens en exil viennent annoncer l’arrivée d’une ère plus sombre… Le Fort Rouillé de Toronto s’enflamme vigoureusement sous les yeux des soldats de la Compagnie franche de la Marine. C’est la Conquête… Le public ressent toute l’intensité de cette époque dramatique grâce aux vibrations du système de son multicanaux (surround).