La reconquête de nos pouvoirs

Première photo : Florence Bolduc, deuxième photo : Manon Raîche
Première photo : Florence Bolduc, deuxième photo : Manon Raîche

Grâce à une impressionnante projection sur écran d’eau, deux fantômes s’affrontent dans un « duologue » sarcastique, choquant et comique. D’un côté, Lord Durham recommande l’assimilation des Canadiens français qu’il traite de « peuple sans histoire » dans son rapport de 1839. De l’autre côté, Joseph-Bruno Guigues démontre la fierté du peuple canadien-français et son ouverture d’esprit face aux peuples voisins : il fonde le diocèse de Bytown (Ottawa) et y établit les premières institutions qui marqueront l’histoire de toute la région.

Animée d’un altruisme qui lui confère tous ses pouvoirs, la jeune Élisabeth Bruyère fonde une école, un orphelinat et un hôpital. Contre vents et marées, elle doit sauver Bytown d’une terrible épidémie de typhus. Cette crise atteint le spectateur grâce à une mise en scène touchante… La prière d’Élisabeth, une chanson émouvante, résonne dans la nuit.


Photo : Florence Bolduc